Instructions aux auteurs

Afin de faciliter la publication de votre article, la rédaction vous remercie de lire attentivement les recommandations aux auteurs avant la mise en forme de votre travail.

La Revue Marocaine de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique est l’organe de la Société Marocaine de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique (S.M.A.C.O.T). Les manuscrits qui lui sont soumis ne doivent pas avoir fait l’objet d’une publication antérieure.


Les manuscrits, l’iconographie et les tableaux doivent être adressés via la rubrique: soumission d'article du site électronique www.smacot.ma/revue/. Le correspondant qui peut être l'auteur principal ou un co-auteur sous-entend que l'ensemble des co-auteurs ont été informés du contenu de l'article soumis et acceptent qu'il soit publié dans la revue rmacot. Le contenu de l'article est sous l'entière responsabilité des auteurs.
En cas de difficulté, les auteurs peuvent contacter la revue via son adresse email: aminasmacot@yahoo.fr.
La publication de l’article sera faite une fois le Comité de Rédaction en donne son approbation après lecture et avis favorable de 2 de ses membres et éventuellement après l’avis d’un expert.


I - Formes de la Publication

La Revue de Chirurgie Orthopédique offre les cadres suivants :

1- Le mémoire original : Il rapporte les résultats d’un travail de recherche expérimentale ou clinique susceptible d’apporter des notions nouvelles ou la confirmation utile de notions connues au regard des données déjà établies par des publications antérieures, il faut adopter le plan IMRAD.

2- Le fait clinique : Il s’agit de l’observation d’un ou plusieurs cas rares dont l’originalité doit être démontrée par l’étude approfondie de la littérature. Il comporte l’exposé de la ou des observations et un commentaire en montrant l’intérêt et situant, le cas échéant, la ou les nouvelles observations par rapport aux cas antérieurement publiés.

3- La note de technique : Une technique ou une instrumention nouvelle peuvent être présentées sous réserve qu’elles soient réellement nouvelles au vu des publications antérieures et que leur valeur puisse être appuyée par une expérience suffisante.

4- La mise au point : Il s’agit d’une revue générale portant sur un problème clinique, thérapeutique ou fondamental, proposée soit à l’occasion d’un ou plusieurs cas observés, soit en raison de l’expérience ou de la compétence particulière de l’auteur dans le domaine.

5- La Lettre à la rédaction : Elle vise à établir un dialogue entre les auteurs et les lecteurs de la revue; il s’agit des commentaires d’un lecteur portant sur un article publié qui seront assortis de la réponse de l’auteur; la lettre de rédaction doit comporter au maximum 2 pages.


II- Conseils de Rédaction et de Présentation

1- Le style : Le passé (imparfait et passé défini ) doit être employé pour exposer les faits qui ont été observés par l’auteur. Le présent est utilisé pour exposer, dans l’introduction et la discussion, les points établis par les publications antérieures. Le texte doit être rédigé en Times New Roman, caractère 12 et interligne 1,5.

2- Les descriptions anatomiques : Doivent obéir à la nomenclature internationale (universelle).

3- Chiffres et statistiques : L’expression des résultats chiffrés (nombres, pourcentages, moyennes) et les tests statistiques utilisés doivent être adaptés à la taille et à la nature de l’échantillon étudié. Les tests statistiques utilisés doivent être indiqués.

4- Le titre : il doit être établi en français et en anglais, indiquer de manière précise et concise le fait principal développé. Il ne doit pas contenir des abréviations. Il doit être rédigé en caractère 16 pour le français et 12 en anglais.

5- Mots clé : en français et en anglais.

6- Le résumé : Il est destiné à informer rapidement le lecteur du contenu du travail; il doit être présenté en 15 à 30 lignes dactylographiées.

7- L’abstract : Un abstract en anglais, de cinq cents (500) mots au maximum, destiné à une diffusion internationale, doit être rédigé selon la structure de l’article.

8- Références :
a- Au Chapitre Références, la liste des auteurs cités doit être établie par ordre d’apparition dans le texte et chaque référence numérotée.
b- Ne doivent être cités que des travaux publiés dans les ouvrages accessibles aux lecteurs, ce qui élimine toute référence à des communications orales, à des sites internet, à des comptes rendus de réunions qui n’ont pas été publiés dans des ouvrages diffusés en librairie ou dans des périodiques répertoriés par des index internationaux.
c- Les références issues des périodiques doivent être libellées dans un ordre constant : noms patronymiques de l’auteur et d’éventuels co-auteurs, suivis de l’initial des prénoms, du titre de l’article, du titre abrégé du périodique en respectant les normes internationales, de l’année de la publication, du tome du périodique, du numéro du périodique, et de la première et dernière page de l’article, Les références issues de livres doivent comporter, outre le nom de l’auteur, le nom de l’éditeur, la ville où il exerce son activité, la date de parution du livre et éventuellement les chapitres cités si l’ouvrage est une compilation de plusieurs auteurs.

9- Illustrations : Figures et tableaux sont compris dans le nombre total de pages souhaité. Les figures doivent être numérotées dans l’ordre de leur succession en chiffres arabes, les tableaux en chiffres romains. Les tableaux et figures sont présentés à la fin du texte, ils doivent être simples et compréhensibles sans l’aide du texte.
Chaque tableau doit comporter un titre et chaque figure doit comporter une légende. L’ensemble des légendes doit être mis en fin du texte.

10- Auteurs et provenance du travail : L’usage des banques de données rend inutile l’inscription de plus de six auteurs. Le nom et l’adresse de l’institution, de l’organisme ou de l’hôpital d’où provient le travail doivent être précisés.


III- Référençage : Mots clés

La diffusion du travail et sa citation ultérieure pour d’autres, sont fonction de la facilité à le retrouver dans les différentes banques de données. Le choix par l’auteur des mots clés les plus adaptés est donc essentiel et souhaité par la rédaction. Il est recommandé de choisir les mots clés du travail en se référant au Medical and Subject Heading ( MeSH).